TwitterfacebookYouTubeSteamRSS
Logo JambonBurst
La toute dernière chronique
Firewatch : sortir ou ne pas sortir des sentiers battus
Un festival du jeu indé à Nîmes, appétissant
Ça nous intéresse

Un festival du jeu indé à Nîmes, appétissant

Si vous êtes dans les alentours de Nîmes le week-end prochain (24 et 25 mai), que vous portez un intérêt certain au monde du jeux vidéo (en même temps, si ça n’est pas le cas, qu’est ce que vous foutez ici ?), et que vous ne savez pas vraiment quoi faire pendant celui ci, j’ai deux choix à vous proposer :

  • Rester le cul posé sur votre chaise face à votre écran d’ordinateur et procrastiner à n’en plus pouvoir en laissant votre misérable taux de productivité côtoyer le zéro absolu.
  • Prendre l’air afin de vous rendre au parc des expositions de Nîmes et participer au salon Pix&Tech.

Bon, c’est vrai que choisir la première solution est facile, mais voici un petit descriptif de ce qu’est Pix&Tech et de pourquoi ça nous intéresse :

Pix&Tech est un salon se voulant totalement dédié aux jeux vidéo et aux technologies high-tech qui les accompagnent. Au menu de celui ci, vous pourrez y trouver des tournois e-sport, plusieurs ateliers, des stands de rencontres avec des guests (Axolot, Stupidipo, …), des intervenants présents sur place pour exposer leur travail et participer à des conférences sur plusieurs sujets, etc… Webséries, art digital, e-Sport, applications sérieuses du jeux vidéo, il y en aura pour tous les goûts, passionnés ou pas.

Mais ce qui nous intéresse encore plus dans ce salon, c’est la présence d’un autre événement, celui du « Festival du Jeu Vidéo Indé » qui au sein du salon regroupera certains des meilleurs studios de la scène indépendante française, de la bonne cam’ de chez nous. Ainsi vous pourrez admirer le talent et l’imagination que ces créateurs ont à offrir à travers leurs travaux au jeu vidéo, le but étant ici de s’ouvrir au grand public via des discussions ainsi que des présentations et des démonstrations en temps réel. Si vous aimez les rencontres et discuter avec des personnes passionnées par ce qu’elles font et qu’en plus de cela la scène indépendante vidéoludique vous intéresse, ce salon semble être une sacrée aubaine, n’hésitez donc pas.

Toutes les informations pratiques et autres sont disponibles sur le site de l’événement.

Qdam

Rédacteur

Voir ses autres articles

L’E3 et ses andouilles : le menu
GAME FEVER, la fièvre de ceux qui manient vite leur souris

à voir aussi

Commentaires (0)

Ecrire un commentaire
Ecrire le premier commentaire