TwitterfacebookYouTubeSteamRSS
Logo JambonBurst
La toute dernière chronique
Firewatch : sortir ou ne pas sortir des sentiers battus
Endless Legend et Dungeon of the Endless : alpha et beta disponibles
Ça nous intéresse

Endless Legend et Dungeon of the Endless : alpha et beta disponibles

Amplitude Studios, vous connaissez ? Non ? Mais si, c’est le studio indépendant français créateur d’Endless Space, le 4X Space Opera chaleureusement accueilli par la presse et les joueurs. Le jeu se déroule dans un univers froid et doux surnommé « Endless » en référence à la race ancestrale qui dominait les galaxies jadis et dont on peut trouver des reliques éparpillées sur les planètes et les lunes. C’est un jeu 4X au tour par tour où l’on incarne le chef d’une des races/factions qui se disputent les systèmes solaires d’une galaxie générée aléatoirement. Avec des graphismes épurés, des menus très lisibles, un gameplay assez riche proche d’un Civilization et un univers minimaliste et sobre, Endless Space est un franc succès compte tenu de la taille du studio.

Amplitude ne s’est donc pas arrêté en si bon chemin, et a surtout conservé son univers « Endless » pour le mettre à toute les sauces, avec notamment Dungeon of the Endless, un Rogue-Like Dungeon-Defense actuellement en version alpha (disponible sur Steam), et Endless Legend, un 4X au tour par tour sur une carte plane découpée en section hexagonales. Endless Legend était déjà disponible en alpha sur Steam, et il est passé en beta début Juillet 2014, avec une sortie prévue à la fin de l’été.

Avant de faire une présentation courte des ces jeux, je tiens à rassurer les allergiques aux early access : Endless Space, le premier jeu de la franchise était également disponible en early access pendant plus d’un an avant sa sortie. Il s’agit de la façon de travailler d’Amplitude qui reste une équipe de développement très à l’écoute de son public.

___________________________________________________________________________________

ENDLESS LEGEND

 /!\ Jeux en beta early access sur Steam /!\

Endless Legend est donc un jeu qui se déroulera dans l’univers Endless, mais cette fois, au lieu de s’intéresser aux empires galactiques, on s’intéresse plus particulièrement à la luxuriante planète Auriga. Encore une fois, les antiques Endless ont laissé des traces de leur existence. La plus singulière d’entre elles est la Brume (Dust en anglais), constituées de nanomachines autoréplicantes et sensibles aux pouvoirs psychiques. Pour ses créateurs et les races avancées, la Brume est un outil symbiotique permettant des technologies très avancées; pour les races primitives, la Brume est une richesse avant tout financière, mais dans tous les cas, la Brume est sensible aux espèces douées d’intelligence.

Les races primitives d’Auriga luttent donc pour le contrôle du territoire et des ressources, dont la Brume. Les mécaniques de croissance, de production et de richesses sont sensiblement les mêmes que pour Endless Space (les menus sont également très proches dans le design). Le principal changement est évidemment le contexte. On passe d’un space-opera froid où les planètes sont multiples et insignifiantes à un planet-opera chaud sur une planète riche en ressource et où chaque parcelle de terrain est inestimable. Autre changement majeur : la situation spatiale. En effet Endless Space proposait de faire naviguer des flottes entre les systèmes solaires via des cordes cosmiques, Endless Legend propose une carte fragmentée en hexagones comme dans Civilization V, chaque case fournissant des ressources et un type de terrain.

Le jeu sera toujours au tour par tour, mais contrairement à son principal concurrent, les combats ne se déroulent pas unité par unité, mais par paquet d’unités. Les unités sont de plus libres de s’empiler pour former des hordes plus denses. L’arbre des technologies se découpe en cinq ères mais reste très classique et assez proche de Endless Space dans son découpage en 4 principaux axes qui correspondent aux 4X.

Coté univers, on retrouve des classiques de la Fantasy, mais en nettement plus travaillé et puisant quelques idées à de grandes œuvres du Planet-Opera notamment Frank Herbert Dune pour la Brume et l’aspect race tribale au sein d’un empire galactique. Il y a ainsi des emprunts à la science-fictions. Les menus sobres et modernes augmentent également le contraste avec les unités primitives. Pour exemple, la vidéo qui suit, présente une des races qui semble très influencée par la Brume.

Graphiquement, ça semble très très beau, et surtout bien plus performant que Civilization V dont le principal défaut est l’attente phénoménale entre les tours quand on est sur de grandes cartes. Endless Legend est également gorgé de bonnes idées augmentant la lisibilité mais souffre, comme Endless Space d’un manque de tutoriel et d’information aidant les joueurs perdu. Bref, il faudra encore apprendre sur le tas comment jouer. La bande son semble de la même facture que le premier jeu d’Amplitude, de même que les magnifiques illustrations qui semble cette fois être beaucoup plus nombreuses et animées.

Alors? Fantasy ou Science-Fiction?

Alors? Fantasy ou Science-Fiction?

La beta contient que 6 des 8 races principales disponibles à la sortie, et ne permet que de jouer 200 tours. L’IA n’est pas encore au point. La sortie est annoncée pour le fin de l’été. La vidéo qui suit date du début de l’alpha.

Beta early access sur Steam

___________________________________________________________________________________

DUNGEON OF THE ENDLESS

What’s behind the door

/!\ Jeux en alpha early access sur Steam /!\

Dungeon of the Endless se vend comme le jeu ultime répondant à beaucoup d’attentes dans un seul et unique jeu. En effet, comme l’annonce le trailer, on a droit à du pixel art, du rogue-like, du RPG, du tower-defense, du dungeon-defense, une soundtrack merveilleuse et des petits chiens. Ce serait un jeu « accidentel » d’après les devs qui le présentèrent à la Gamescom 2013.

Le pitch : un vaisseau s’écrase sur une planète inconnue et hostile, les survivants émergent des décombres et doivent explorer le donjon abandonné dans lequel ils sont tombés pour trouver une issue. Par chance, le générateur de leur vaisseau est intact et peut fournir l’énergie nécessaire pour l’éclairage, les défenses et la synthétisation du minimum vital. Malheureusement, ils faut des ressources pour alimenter ce générateur. Les survivants doivent donc explorer les alentours à la recherche de ressources, mais qui dit exploration dit mauvaises rencontres…

Vous l’aurez compris, l’aspect rogue-like du jeu tiens dans la génération aléatoire des salles ainsi que les ressources et les mobs. Le joueur contrôle 2 à 4 survivants (2 de base et les autres à recruter) à la façon STR. Ces survivants possèdent des stats aléatoires qui les rendront plus ou moins efficaces au combat, à la survie ou à la gestion des ressources. Enfin, la gestion du générateur est l’autre élément central du gameplay. Chaque nouvelle salle explorée permet de récolter de nouvelles ressources, mais fera également apparaître des monstres dans les salles non éclairées. C’est là que le générateur est primordial, car il permet d’alimenter en énergie les salles, on peut ainsi les éclairer et utiliser le matériel qui s’y trouve : tourelles, station de soin, etc. La partie est perdu si l’équipe de survivant meurt ou si le générateur est détruit. Il conviendra donc d’établir des défenses et une tactique solide, ainsi que d’ouvrir raisonnablement les portes, et bien entendu, il faudra compter sur sa chance!

La production à fond!

La production à fond!

Les zones sombres coûtes de la brume pour être exploitées.

Les zones sombres coûtes de la brume pour être exploitées.

Le tout sera évidemment servi par des graphismes très jolis, une bande son toute mignonne et un univers qui semble avoir beaucoup à nous offrir mais qu’on ne fait qu’effleurer encore une fois.

Les rumeurs font état d’un mod multijoueur, mais de toute façon, le jeu est encore en phase de développement et il n’est pas impossible d’avoir d’autres surprises. Attention à ceux qui sont tentés par l’alpha, le contenu qui est disponible est relativement faible mais donne un bel aperçu du potentiel. Certains testeurs sont déjà accros.

BONUS : il est possible de participer à un concours de création de vaisseau sur le forum officiel. Les vaisseaux choisis apparaîtront comme vaisseau de départ dans le jeu.

 

Alpha early access sur Steam

 

zacbru

Rédacteur

Voir ses autres articles

Firewatch : sortir ou ne pas sortir des sentiers battus
Les gens de Hi-Rez Studios pensent encore qu’ils savent faire des shooters
Preview : Ark : Survival Evolved

à voir aussi

Commentaires (6)

Ecrire un commentaire
  1. EL TIGRE

    Endless Legends a l'air incroyable

  2. Kody

    Citer
    et a surtout conservé sont univers « Endless »
    Arggl

  3. Sneeper

    Si j'avais plus de temps libre, j'aurai testé Dungeon.

    C'est le problème avec Amplitude : leurs jeux sont vraiment chronovores.

  4. BRU

    Citer
    et a surtout conservé sont univers « Endless »
    Arggl

    Allez hop, tu me relis tout l'article 2 fois, et tu me relève toutes les fautes par MP. Si tu en oublie une seule, tu ne pourra plus compter sur ma neutralité quand tu fais le débile et que tout le monde te traite.

    EDIT: trichez pas, l'aidez pas!  :-X

  5. Kody

    Citer
    et a surtout conservé sont univers « Endless »
    Arggl

    Allez hop, tu me relis tout l'article 2 fois, et tu me relève toutes les fautes par MP. Si tu en oublie une seule, tu ne pourra plus compter sur ma neutralité quand tu fais le débile et que tout le monde te traite.
    Non, démerde-toi tout seul.

Voir la suite des commentaires