TwitterfacebookYouTubeSteamRSS
Logo JambonBurst
La toute dernière chronique
Firewatch : sortir ou ne pas sortir des sentiers battus
God save the Queen
Ça nous intéresse

God save the Queen

Il aura fallu attendre 2014 pour que les anglais prennent le large sur les eaux salées du piratage et nous mettent quelques années d’avance dans le museau.

En effet la Grande-Bretagne a semble t’il décidé que c’était peine perdue d’essayer de contrôler le media le plus incontrôlable qui soit: internet.
Les pirates anglo-saxons ne feront donc plus l’objet de poursuites si ils étaient amenés à égorger majors et enfants en téléchargeant du Sex Pistols.
Le gouvernement anglais joue la carte de la prévention et de la valorisation de la propriété intellectuelle en lieu et place du traditionnel tapage sur les mains.

Même si il y aura toujours les fameux mails « Attention tu risques de te faire taper sur les doigts si tu continues ! » envoyés aux pirates, aucune poursuite ne sera engagée si récidive il y a.
Premièrement, une grande campagne de sensibilisation financée par le gouvernement sera mise en place, on devine sans peine les petits dessins animés que les gouvernements savent si bien faire et qui arriveront sans peine à convaincre leur auditoire, j’en suis persuadé !
Deuxièmement, les FAI continueront de distribuer des avertissements si persistance, mais suivis d’indications sur où trouver de la musique/etc légalement, elle est pas belle la vie ?

On aimerait que notre propre gouvernement en prenne de la graine, au lieu de se perdre dans une chasse anticonstitutionnelle courue d’avance, parce que moi, j’aime bien les dessins animés.

La bise.

Jeronimooo

Rédacteur
Je sais où habite Passe-Partout

Voir ses autres articles

Ori and the Blind Forest, ne restons pas aveugles
Devolve pour mobile
Exploding Kittens, des sous par millions

à voir aussi

Commentaires (27)

Ecrire un commentaire
  1. Cyanure

    Ça semble trop beau pour être vrai. Vu le fric qui est claqué dans notre Haute Autorité pour un résultat aussi médiocre tu te dis que la pression des lobbies en France doit être sacrément forte.

    Je reste fier de mon premier email d'avertissement de l'HADOPI. J'ai jamais demandé sur quel torrent j'étais grillé en revanche.
    Un seul mot après ça : Peerblock.

  2. oBi

    Tu l'as reçu quand ton mail ?

  3. Cyanure



    C'était pendant un pic plutôt important d'envoi si je me souviens bien. J'ai lu qu'ils avaient pété les scores récemment aussi.

    J'avais du télécharger un film block buster de merde genre pour passer le temps un dimanche après midi pluvieux sous la couette. Chose qui n'arrive jamais d'habitude puisque je dl principalement de la musique ou des séries.

  4. Choun

    Faut quand même le chercher pour se faire choper par Hadopi. Pas besoin d'un logiciel pour éviter ça.

  5. Cyanure

    Faut quand même le chercher pour se faire choper par Hadopi. Pas besoin d'un logiciel pour éviter ça.

    "le chercher" ?, si tu entends par la télécharger comme une brute, ce n'est absolument pas mon cas. Je suis juste tombé sur le mauvais torrent qui est souvent le nouveau film le plus dl comme les dernières sorties ciné etc. Je suis curieux d'avoir ta solution non logicielle pour "éviter ça", à part la wifi du voisin, le warez ou le streaming.

    C'est mon seul averto alors que j'utilise les torrents sur trackers privés/semi-privés depuis les débuts.
    Le "ça n'arrive qu'aux autres" c'est ce que je pensais...avant.
    Ça m'empêche pas d'adopter une attitude indifférente face à ce mail, j'ai juste chercher la solution la plus efficace, gratuite et non contraignante possible pour que ça ne se reproduise pas.


    --
    Pour en revenir à l'article, je me permet d'apporter un complément d'information. Il semble que les médias soient allés un peu vite en besogne en relayant l'information sans trop la vérifier (comme la plupart du temps d'ailleurs).

    The UK *did not just* decriminalize file sharing

    Pour les anglophobes ou pour le tl;dr :

    1/ Le piratage reste illégal
    2/ 4 "avertissements" sont envoyés pour conseiller d'autres solutions d'écoutes/visionnage en streaming ou dl légal.
    3/ Les majors ont toujours la possibilité de contacter votre FAI et d'engager une action contre le pauvre britannique qui voulait juste le dernier album de Shakira.

Voir la suite des commentaires