TwitterfacebookYouTubeSteamRSS
Logo JambonBurst
La toute dernière chronique
Firewatch : sortir ou ne pas sortir des sentiers battus
La violence dans les jeux fait de vous une fiotte
On s'en fout

La violence dans les jeux fait de vous une fiotte

Selon une « très sérieuse » étude tenue par des scientifiques de trois grandes universités américaines, la violence dans les jeux vidéo (Operation Flashpoint: Cold War Crisis utilisé pour les tests) rend les joueurs « moralement sensibles » et plus enclins à la culpabilité. Vous pouvez donc rassurer vos parents avec cet argument imparable.

Several researchers have demonstrated that the virtual behaviors committed in a video game can elicit feelings of guilt. Researchers have proposed that such guilt could have prosocial consequences. However, this proposition has not been supported with empirical evidence. The current study examined this issue in a 2×2 (video game play vs. real world recollection×guilt vs. control) experiment. Participants were first randomly assigned to either play a video game or complete a memory recall task. Next, participants were randomly assigned to either a guilt-inducing condition (game play as a terrorist/recall of acts that induce guilt) or a control condition (game play as a UN soldier/recall of acts that do not induce guilt). Results of the study indicate several important findings. First, the current results replicate previous research indicating that immoral virtual behaviors are capable of eliciting guilt. Second, and more importantly, the guilt elicited by game play led to intuition-specific increases in the salience of violated moral foundations. These findings indicate that committing “immoral” virtual behaviors in a video game can lead to increased moral sensitivity of the player. The potential prosocial benefits of these findings are discussed.

Foliok

Rédacteur
Il m'arrive parfois de résoudre des rubik's cubes.

Voir ses autres articles

Upbeat Giraffe, la mise à jour de Starbound qu’on attendait depuis trop longtemps
JambonBurst revient pour votre plus grand bonheur
Un tout premier aperçu du nouveau Unreal Tournament

à voir aussi

Commentaires (4)

Ecrire un commentaire
  1. Soupalonion

    J'aurais bien aimé lire le papelard original mais c'est 51$ pour accéder à l'étude.

  2. Deleted

    Bah, c'est pas le genre de truc visant les particuliers.
    Faut que ta boite/école soit abonnée. Mais je connais pas grand monde ayant un abonnement à Cyberpsychology...

  3. Mr_Vercetti

    J'ai toujours trouvé ça scandaleux ce business autour des publis au passage

  4. Shiro

    Mouais, quand on voit le prix des revues spécialisées, ça m'étonne qu'à moitié.

Ecrire un commentaire